samedi 26 octobre 2013

De blog en blog



Je vais vous livrer une recette exclusive, préparée avec dérision et amour.
Pour cela il vous faut :
De la Parfumista...
De la Perfume Addict...
De la Passionnée de Parfum...
N'hésitez pas à ajouter de la Névrosée du flacon. Ca coute un peu cher mais c'est toujours du plus bel effet.
Mélangez doucement avec de l'illustratrice qui parle anglais dans sa tête, de préférence déjà un peu folle, cela n'en sera que meilleur.


Laissez reposer le temps de quelques lignes un peu ennuyeuses, et cliquez...



     

      Le fait est : j’aime parler parfum.

      Au fil de l’histoire de Lys Epona j’ai d’ailleurs parfois digressé autour de certains dont je suis amoureuse ou simplement qui m’interpellent. Et, c’était couru d’avance, j’y ai pris goût.
     Mettre en mots ce que m’évoque les parfums, les odeurs, est un moment précieux pour moi. Comme se rejouer une musique les yeux fermés, tous sens ouverts et en revivre l’émotion. Se laisser envahir par la puissance du transport, tenter d’en saisir les nuances et livrer, entre fantasme et réalité, délicieusement biaisé par le cerveau, un morceau symbolique.

     Mais la philosophie de flacon c’est aussi au quotidien qu’elle se vit, entre petites choses ravissantes et foutues bourdes incongrues. Parce que parfois la musique on la met à fond, on beugle dessus en yaourt comme un diable de Tasmanie, on casse tout voire même trois pattes à un canard… Parfois aussi on ne se souvient pas des paroles, on sifflote à peine, on s’endort.

    Bref le parfum c’est aussi tout simple et léger.

    Alors voilà, grâce à mon amie qui a su illustrer les affres du périple de Lys Epona, j'ai attrappé un autre gout : celui des petites incursions dans l'univers de tous les jours.
    Elle aussi a dû y prendre goût puisqu’aujourd’hui je suis fébrile comme une puce sous Black Afgano pour vous présenter, sorti tout droit de nos petites expériences réelles ou rêvée, ce blog à deux têtes et deux langues, tout dévoué aux aléas de la vie parfumée :

 
 
 
 

                                                                                            
 




 

8 commentaires:

  1. bravissimo les belles, j'ai l'eau à la bouche,
    oh non pardon, le sniff sous la narine, j'y cours donc d'un clic empressé, l'œil matinal aux aguets,
    à bientôt
    la passante

    RépondreSupprimer
  2. Yesssssssss! We did it!
    J'espère bien que le sniff sous la narine frémira à la lecture des bulles ;-)
    Merci chère passante!

    RépondreSupprimer
  3. J'adore ! C'est tellement vous ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca me fait plaisir de te voir ici :-)
      Oui, c'est tout nous : du gout, de la grace, de l'élégance... Le chic internationnal!

      Supprimer
  4. J'ai ri! Et je trouve l'idée absolument charmante (pourquoi n'emploie t'on plus ce mot?) à la fois poétique (si si) et drôle!
    Vraiment quelque chose de bienvenu!
    BRAVO!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas pourquoi on ne l'emploie plus, mais en tout cas j'adore le lire ici !
      Merci sincèrement pour ces mots, c'est exactement ce que l'on a envie de faire passer à travers ces petites bulles!

      Supprimer
  5. Excellent ce nouveau blog à 4 mains !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la part des 4 mains : merci Marina :-)

      Supprimer